08 janvier 2013

Cela commence aujourd'hui

  Ce soir je me sens visiteuse et non hôtesse de ce  lieu, par trop délaissé, par la vie qui me prend et m'amène vers des lieux que je ne soupçonnais guère. Même les photos ne parviennent plus à loger parmi mes mots.   Les vacances écoulées ne furent que de repos, de lecture, de rires et de douceur. Nulle place pour l'ennui ni moins que la colère. Juste tous les cinq réunis en ce Lieu qui nous aspire et nous accueille avec tant de douceur.    Ce soir je vous souhaite, à vous mes lecteurs, le meilleur pour... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 21:23 - Commentaires [6] - Permalien [#]

27 décembre 2012

En paix

 Photo par Lui      Ce soir je pense à tous ceux rencontrés sur le chemin  de la vie, parents, amis, ennemis. Et je vous dis merci car mon voeu de paix est bien honorable et sincère. En moi la paix se creuse, comme la vague dessinant le sillon, la trace, la mémoire. Je fais le voeu de ne jamais vous renier, de ne jamais vous oublier. Je ne suis pas animée de la foi, et ma vie est bancale, je connais mes faiblesses, le pli de toutes les déchirures, mais je ne masque rien, ni la ride qui marque le trait,... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 21:48 - Commentaires [8] - Permalien [#]
17 décembre 2012

L'abandon

  Photo par Lui    Je ne crois pas avoir tant tardé, avant pour visiter la toile, laisser quelques mots, déposer mes mots, revenir, l'air de rien, repartir, nourrie des échanges, des regards, des mots doux, des mots durs, des espoirs, des replis. Si je viens moins souvent, c'est que la nécessité des regards se vide, sans doute, portée ailleurs, peut-être, vers une écriture de l'intime que je garde secrète, à l'abri des regards, à l'abri du monde.   Si je ne viens plus aussi souvent que naguère, c'est aussi... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 22:27 - Commentaires [7] - Permalien [#]
28 novembre 2012

Les jours ont passé

  Photo par Lui     Les jours ont passé, l'effroi s'installe au fil de la vérité dévoilée. Les jours ont passé, la joie installée ne peut que cohabiter avec la vérité des êtres, la noirceur de l'âme, la douceur des regards. Rien ne sera plus comme avant, les marches du lycée me rappelent la mémoire, la voix qui se fait rauque ou claire, le rire cristallin de l'intelligence en acte.    Je n'éprouve pas la culpabilité, seulement l'effroi que les choses soient ce qu'elles sont, que ma vie ait pu... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 15:13 - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 novembre 2012

Du tragique

  Photo par Lui       D'abord je voudrais remercier celles et ceux qui laissent ici des mots, des pensées, des sourires, des regrets. Souvent je me dis que l'écriture nourrit le narcissisme, et lorsque certains écrivent que mes mots touchent leur vie, tout d'abord j'ai peine à le croire, puis je me dis que ce n'est pas moi, que c'est Zénondelle, et je suis émue. J'ai tant de fois été ébranlée par les mots des Autres, dans ces moments charnières où la vie bascule, se tourne de côté pour mourir et renaître... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 22:09 - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 novembre 2012

A chaque jour suffit sa peine

  Photo par Lui      Assez troublants sont les échos de la blogosphère, quand bien même l'on voudrait se cacher derrière la face virtuelle, il semble que la face cachée soit bien montrée des êtres. Que l'expression des désirs supplante la rationnelle volonté, celle qui fait taire la vie, ses coups de gueule, ses sursauts. Alain nous annonçait une pause de l'écriture, forcé de subir l'opération redoutée, celle qui n'était pas pour lui de nécessité, pas encore, juste dans le temps du corps des... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 22:06 - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 novembre 2012

Les repères

  Photo par Lui    Ce soir je pense à Alain X, dont le combat est de vivre. J'imagine que nous sommes tous débordés dans nos multiples vies modernes, mais si vous voulez bien vous accorder quelque temps de pause, alors prenez quelque heures pour lire son ouvrage, "Le passage se crée", il y raconte sa vie, sa maladie, avec les mots de celui qui, éveillé à la profondeur de l'existence, puise en lui  toute la force qui reste, pour donner à voir, donner à comprendre, donner à sourire. Les textes qu'il dépose sur... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 23:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 novembre 2012

Réminiscence

 Ecouter Max Richter, Elle s'appelait Sarah.     Je pensais ne plus l'entendre, celui qui avait hanté mes jours et mes nuits, celui dont la musique avait guidé mes pas de comédienne vers les mots de jon Fosse, autre apôtre de la solitude, de celui qui fait chanter des mots l'impossibilité des êtres, mots chuintés, mots criés, mots tus, hâchés, inachevés. Max Richter ou l'Autre du contemporain marié au classique. Je tombais sur la musique qu'il composa pour le film "Elle s'appelait Sarah".... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 22:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]
01 novembre 2012

En creux

  Photo par Lui       Il y a si longtemps que je ne t'ai écrit, il y a si longtemps que tes mots n'ont écorché mon âme, si longtemps que ton silence m'épargne désormais. Que je ne sais même plus le contour de tes yeux, ni l'odeur âcre de ton souffle sur ma peau d'enfant.      Et toi l'autre qui suivait mon chemin, as-tu réalisé ton rêve, trouvé en toi le souffle que tu cherchais ailleurs, comblant de respiration le vide qui t'habitait ? Allure singulière... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 15:44 - Commentaires [6] - Permalien [#]
21 octobre 2012

Après la peine

  Photo par Lui     "Ombre" par Ludovico Einaudi    Prise dans les toiles de la vie qui enchaîne, je ne voyais pas les mailles de ma prison d'intérieur, j'entrevoyais la peur qui opresse, sans deviner l'au-delà du fermé, concentrée tout entière dans le moment qui dérape, dans la ligne franchie, loin du repère, loin des yeux qui s'habituent à voir. J'étais comme l'insecte prisonnier de la toile, comme le prisonnier renonçant au dehors, j'étais en train de mourir, un peu tous les jours,... [Lire la suite]
Posté par zenondelle à 21:08 - Commentaires [7] - Permalien [#]